5 questions/réponses sur nos mailles

À chaque saison hivernale, la maille est une de nos pièces favorite. On l’aime pour son réconfort, sa chaleur, sa protection et son brin d’humour pour ces motifs. On la superpose facilement entre un t-shirt et un manteau. Une pièce indispensable … et pourtant mal aimé. Entre les bouloches, la peau irritée, les matières, l’entretien, j’entends beaucoup de questions et de remarques, que ce soit dans mon entourage ou en magasin. Je les ai donc rassemblé en 5 questions auxquelles j’apporte des réponses :

1. Pourquoi les mailles boulochent ?

Les bouloches sont les petites boules de fibres que l’on voit apparaitre à la surface de nos mailles. Sachez que c’est une réaction tout à fait naturelle des fibres animales. Pourquoi ? Voici les 3 principales raisons.

Les fibres courtes / longues

On appelle les fibres courtes et les fibres longues pour désigner leurs longueurs. Une fibre courte est cassante et épaisse alors que la fibre longue est plus solide et lisse. Ce sont des facteurs qui déterminent la qualité des fils, du tissu ou de la maille. Donc, si la fibre est courte, le moindre frottement va faire ressortir la fibre de son tricot, elle va s’emmêler avec les autres fibres et donc former ces peluches.

Bien en amont de la production, on retrouve les étapes de cardage et le peignage qui ont pour but d’aligner les fibres, de retirer les impuretés et surtout les fibres courtes restantes. Une étape qui n’est pas obligatoire. Donc si la fibre n’a pas été peignée, elle aura tendance à boulocher davantage.

Le mélange des fibres

Mélanger des fibres, par exemple de la laine et du mohair, favorise la création des bouloches. Plus il y a de mélange, plus il y en aura. Pourquoi ? Car ce sont les fibres courtes qui sont utilisées… et vous connaissez désormais le résultat.

Le tricotage

La façon dont le fil est tricoté peut favoriser les bouloches. Un tricotage serré peut les diminuer bouloches puisque la fibre est tirée avec une forte tension, alors qu’un tricotage lâche va au contraire les favorise. En revanche, l’inconvénient d’un tricotage serré est que la maille perdra de sa douceur et aura un poids plus important. Pour les marques, il est difficile d’obtenir ces deux critères (pas de bouloches et maille douce) de façon naturelle. Ils auront forcément recours à des produits adoucissants chimiques…

2. Pourquoi certaines mailles grattent alors que d’autres sont très douces ?

Malheureusement, nous avons été mal habitués par les marques. Il faut savoir que la plupart des mailles douces sont bourrés d’adoucissants chimiques, de résines, de silicones. Un cache misère pour un court terme. Juste le temps de le porter et de vous en lasser. Par la suite, la fibre deviendra rêche et se trouera après quelques lavages.

Pour les mailles qui grattent, cela peut soit venir de votre sensibilité à certaines laines, soit des écailles des fibres de laine qui sont rigides et épaisses. Plus la fibre est fine, plus elle sera douce et souple : une fibre au-dessus de 28 micromètres (soit quatre fois moins que le diamètre d’un cheveu) piquera alors qu’au-dessous de 16,5 micromètres la laine sera plus douce.

3. Existe-t-il des mailles naturelles qui ne bougent pas ?

Malheureusement non. Ils seront forcément synthétique. Dans ce billet dédié aux fibres, j’ai partagé une vue au microscope des fibres, dont celle en synthétique qui est malléable et inerte. Ces fibres peuvent être longues, peignées et tricotées sans créer de bouloches. En revanche, la maille ne sera ni respirante, ni résistante, ni confortable et ne vous réchauffera pas.

4. Pourquoi mélanger la laine avec des fibres synthétiques ?

Dans la plupart des pulls de laine mélangées à des fibres synthétiques, on retrouve du polyester et de l’acrylique :

  • Le polyester a pour rôle de structurer pour ainsi éviter que la maille ne bouge et soit plus résistante. Puis, également de baisser les coûts des matières premières, donc proposer des prix attractifs aux clients.
  • La fibre acrylique vient alléger, adoucir les fibres de laines rêches (donc épaisses) et également de baisser les coûts.

5. Quelles sont les matières qui tiennent chaud

  • La laine peut tenir vraiment chaud si elle représente 50% de la composition de votre pull ou cardigans.
  • La laine mérinos est un isolant et un thermorégulateur. Elle peut vous isoler de chaleur l’été et vous tenir au chaud l’hiver.
  • Le cachemire est une matière noble qui saura vous tenir au chaud tout l’hiver. Je vous conseille de privilégier une maille 100% cachemire et de bien respecter les conditions d’entretien.
  • La soie est un isolant et garde votre la chaleur corporelle. Il est possible de retrouver dans certaines mailles un mélange de soie et de laine.

L’entretien est un moyen indispensable pour préserver vos belles mailles dans le temps. Cliquez ici pour découvrir mes conseils


J’espère que ce billet a pu vous aider à mieux comprendre vos mailles. Sachez que la meilleure alternative reste les laines 100% naturelles (avec peu de mélange) si vous souhaitez un pull de qualité et durable dans le temps.

Je vous embrasse et je vous dis à très vite 😘

Elodie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recherche

Catégories

© 2021 – Des Tartines de Fringues